votre examen

IRS examens d'IRM cardio-vasculaire

Ces examens sont réalisés sur notre IRM ouverte (appareil ouvert sur les côtés), particulièrement adaptée aux personnes souffrant de claustrophobie ou étant en surpoids. Qu’est-ce que l’IRM cardiaque ?

L’IRM cardiaque est une imagerie récente permettant d’obtenir des images dynamiques du coeur. Il y a encore quelques années, seules des images statiques étaient produites. Grâce aux progrès technologiques, il est actuellement possible d’examiner un organe pulsatile comme le coeur.

L’échocardiographie n’a-t-elle pas les mêmes avantages ?

L’échocardiographie, ou ultrason cardiaque, est irremplaçable, bien que des images optimales soient parfois techniquement difficiles à obtenir. L’IRM cardiaque permet en plus d’analyser la composition des tissus (s’agit-il de muscle ou de graisse, d’une réaction inflammatoire, d’un tissu cicatriciel comme dans le cas d’un infarctus,…). Par ailleurs, la précision et la très grande reproductibilité des mesures ont fait de l’IRM un outil indispensable en diagnostic cardiologique.

Toutefois, l’IRM cardiaque est soumise aux mêmes contre-indications que tout autre examen IRM.

Comment se déroule un examen en pratique ?

Le patient est allongé sur le dos dans l’IRM. La pose d’une voie veineuse est nécessaire s’il faut injecter un médicament pour tester le coeur (stress pharmacologique). Des électrodes à ECG sont appliquées sur le thorax afin de synchroniser l’acquisition des images avec les battements cardiaques. La plupart des séquences (séries d’images) sont réalisées en apnée de quelques secondes. La durée totale de l’examen dépend des paramètres étudiés et varie entre 30 minutes (examen focalisé sur une pathologie connue), 40 minutes (examen sous stress pharmacologique) et 50 minutes (examen complexe avec mesure de nombreux paramètres, morphologie, fonction, imagerie d’infarctus, mesure de débit).

IRM cardiaque, quelles sont les indications reconnues?

  • Chez les patients diabétiques
    Recherche d’infarctus silencieux

  • Chez les patients hypertendus
    Étude des répercussions cardiaques de l’hypertension artérielle et dépistage de ses causes en un seul examen :
    - Coarctation de l’aorte?
    - Sténose des artères rénales?
    - Tumeur surrénalienne?

  • Chez les patients avec de multiples facteurs de risque cardiovasculaire et des douleurs thoraciques atypiques
    Évaluation de la fonction cardiaque en cas d’échographie limitée et recherche d’ischémie dans le cadre d’un bilan préopératoire
    Si l’ergométrie n’est pas réalisable (chirurgie vasculaire pour claudication, chirurgie orthopédique)
  • Etiologie d'une insuffisance cardiaque
    - Évaluation de la fonction systolique
    - Recherche de dysfonction systolique
    - Séquelle d’infarctus
    - Séquelle d’endocardite

  • Patient avec pathologie pulmonaire chronique
    Étude anatomique, morphologique et fonctionnelle détaillée du ventricule droit

  • Dans des situations particulières
    - Analyse de la pathologie de l’aorte et suivi de la dilatation aortique
    - Atteinte cardiaque liée à une maladie infiltrative / inflammatoire (amyloïdose, sarcoïdose, hémachromatose,…)

  • Pour tout patient
    Mesure précise des volumes, de la masse musculaire et de la fonction cardiaque gauche et droite




Les avantages d’un examen IRM

  • Il n’y a pas de rayons X (comme le CT-scanner) ou d’isotopes radioactifs (comme la scintigraphie), ce qui permet une utilisation sans risque et répétée si nécessaire.
  • L’acquisition des images peut se faire pour le coeur et tout le système vasculaire dans n’importe quel plan et ceci quelle que soit la corpulence du patient (IRM ouverte pour les patients en surpoids ou claustrophobes).
  • Lors du même examen il est possible d’analyser:
    - l’anatomie
    - la composition des tissus
    - la fonction
    - le débit sanguin
    - la perfusion du myocarde.
  • La grande précision des données concernant l’anatomie et la fonction du coeur permet une très grande reproductibilité des mesures et un suivi optimal des patients.

Les contre-indications à l’IRM

  • Claustrophobie importante (il est possible d’effectuer l’examen sur une IRM ouverte à haut champ sans «tunnel»).
  • Port d’un pacemaker, défibrillateur, clip intracérébral, corps étranger intraoculaire, neurostimulateur, pompe à insuline ou autre pompe.
  • Allergie au Gadolinium (très rare, possibilité de réaliser l’examen sans produit de contraste).
  • Insuffisance rénale sévère (possibilité de réaliser l’examen sans produit de contraste).

Informations supplémentaires concernant les interactions de matériel implanté avec l’IRM ainsi que des liens utiles sur www.mrisafety.com et www.scmr.org

×